Location tarif discount Fréjus Saint Raphael Saint Aygulf les Issambres Sainte Maxime 83  Locations disponibles à Fréjus, Saint Aygulf, Saint Raphael, les issambres, Ste Maxime  Discount location Saint Aygulf bord de mer

Noël des enfants qui n'ont plus de maison.

Noël des enfants qui n'ont plus de maison
est un chant de Noël, pour voix et piano,
composé en décembre 1915 par Claude Debussy.
Le texte est une prière des enfants français,
des orphelins et des sans-abri,
qui font appel à l'Enfant-Jésus, pour les venger
(eux et les enfants belges, polonais, serbes)
en infligeant un châtiment sévère aux envahisseurs allemands
ou en ne leur rendant pas visite le jour de Noël.
Pour ce Noël, ils ne demandent pas des jouets,
mais le pain pour survivre, ainsi que la France gagne la guerre.
 
Nous n’avons plus de maisons !
Les ennemis ont tout pris, tout pris, tout pris,
Jusqu’à notre petit lit!
Ils ont brûlé l’école et notre maître aussi,
Ils ont brûlé l’église et monsieur Jésus-Christ,
Et le vieux pauvre qui n’a pas pu s’en aller!
Nous n’avons plus de maisons!
Les ennemis ont tout pris, tout pris, tout pris,
Jusqu’à notre petit lit!
Bien sûr! Papa est à la guerre,
Pauvre maman est morte!
Avant d’avoir vu tout ça.
Qu’est-ce que l’on va faire ?
Noël, petit Noël, n’allez pas chez eux,
n’allez plus jamais chez eux, punissez-les !
Vengez les enfants de France !
Les petits Belges, les petits Serbes, et les petits Polonais aussi !
Si nous en oublions, pardonnez-nous.
Noël ! Noël ! surtout, pas de joujoux,
Tâchez de nous redonner le pain quotidien.
Nous n’avons plus de maisons!
Les ennemis ont tout pris, tout pris, tout pris.
Jusqu’à notre petit lit!
Ils ont brûlé l’école et notre maître aussi,
Ils ont brûlé l’église et monsieur Jésus-Christ,
Et le vieux pauvre qui n’a pas pu s’en aller !
Noël ! Écoutez-nous, nous n’avons plus de petits sabots!
Mais donnez la victoire aux enfants de France."


 
Il suffit de changer quelques mots
et c'est bien la même histoire
qui se reproduit actuellement
pour les enfants d'Ukraine! 

Honte aux fauteurs de guerre